Les nouvelles technologies au service de la rééducation

Le Centre Hospitalier Michel Perret, référent en rééducation et réadaptation fonctionnelle des membres supérieurs.

En effet, le patient répète un cycle de mouvements précédemment filmé avec son bras valide, et dont l’image inversée se superpose, grâce à l’écran haute définition, sur son bras invalide, lésé par un accident vasculaire cérébral (AVC). Ce dispositif garantit un bon niveau d’immersion, assure au patient une autonomie du geste et maintient l’interaction avec le thérapeute qui, aux côtés du patient, peut superviser sur un autre écran la réalisation des mouvements, sélectionnés sur la base de l’évaluation des capacités du patient parmi un catalogue d’exercices.

« La perception de notre propre mouvement, c’est la prédiction sensorielle de notre commande motrice. Or la perception est dépendante de la vision. Travailler sur la simulation permet donc de remettre en marche le système sensorimoteur », précise le thérapeute de la société Dessintey.


La thérapie miroir est très efficace pour le patient : elle amplifie et restaure les capacités motrices et diminue la douleur. Elle a pu confirmer que le feed-back sensoriel est modifié sur le membre touché alors que c’est le membre sain qui est en mouvement. Pourtant, elle est souvent peu utilisée sur le terrain, en raison notamment de la difficulté matérielle à être mise
en place.